Pour le respect et l’autonomie des agriculteurs

Le secteur laitier est en crise...

Publié le mercredi 16 septembre 2009
Cet article a reçu 0 commentaire

Entre 1998 et 2008, le nombre d’exploitations agricoles a diminué de près de 30%.

Voici plus d’un an que certains agriculteurs vendent leur lait à perte. Une situation inimaginable qui risque d’entraîner la disparition d’un nombre plus important encore d’exploitations.

Cette « crise du lait » est l’illustration dramatique d’une crise globale du modèle agricole européen. Car derrière la détresse des producteurs de lait se cache la disparition programmée de l’agriculture paysanne européenne au profit d’une industrie agro-alimentaire toujours plus concentrée et intégrée.
Aujourd’hui, les producteurs de lait sont acculés ; demain d’autres branches de l’agriculture pourront être aussi durement touchées.

Des producteurs wallons se sont lancés dans un mouvement de « grève du lait » et donnent ou déversent leur production. Ceux-là attendent un soutien clair des citoyens et du monde politique.

Nous souhaitons leur manifester notre solidarité et marquer notre respect pour ce métier qu’ils doivent continuer à exercer de manière digne et autonome, c’est-à-dire sans devenir les ouvriers agricoles de l’agro-industrie.

Dans la province de Luxembourg, ECOLO a lancé la mobilisation de tous ses groupes locaux pour qu’ils prennent l’initiative d’instaurer un dialogue avec les producteurs grévistes en organisant des rencontres sur le terrain. Nous incitons aussi nos membres et sympathisants à se procurer directement du lait à la ferme en offrant un prix décent au producteur.

Même si les quantités qui seront achetées dans ce cadre sont symboliques, la rencontre avec les producteurs et la (re)découverte de la saveur véritable du lait doivent être un signal : les écologistes souhaitent soutenir les producteurs laitiers en difficultés et marquer notre attachement déterminé à une agriculture paysanne.

Georges Gilkinet et Patrick Dupriez
Députés

Roald Wyckmans et Jérôme Petit
Secrétaires provinciaux

Vous pouvez aussi lire à ce sujet : cliquer ici